L’ehpad « résidence du bord de vesle »

Gérée par le CCAS, l’EHPAD est situé au 4B rue Simon-Dauphinot dans le cadre verdoyant du parc Saint-François-Xavier.

Il s’agit d’un établissement public qui accueille 67 résidents (personnes seules ou couples). La priorité est donnée aux habitants et familles de Cormontreuil, sous réserve d’accord médical.

Pour tout renseignement ou demande d’inscription, n’hésitez pas à contacter le service administratif, pour prendre rendez-vous au 03 26 61 49 00. Vous pourrez alors effectuer une visite de la structure.

 

Cliquez ici pour consulter nos différentes sections

Mot d'accueil

Dans cette rubrique, vous trouverez les principaux renseignements concernant la vie de l’établissement.

Chacun ici s’efforce de rendre votre vie la plus agréable possible. 

Historique et situation géographique

L’établissement a été construit sur le site de l’ancien collège des Jésuites où seule subsiste la partie administrative actuelle.
La maison de retraite a ouvert ses portes en 1992.
Elle est située au bord de la Vesle dans un parc ombragé, à proximité des commerces de Cormontreuil et de centre ville rémois desservie par différentes lignes de transports urbains.

 

Conditions d’admission / Accueil

La résidence du Bord de Vesle est un établissement public, elle accueille des personnes dépendantes (évaluation de la dépendance déterminée par le médecin traitant), âgées de plus de 60 ans. La priorité est donnée aux habitants de Cormontreuil et aux personnes dont les enfants habitent la commune.

Les inscriptions en EHPAD sont à déposer sur Via Trajectoire, une plateforme sécurisée : https://trajectoire.sante-ra.fr/Trajectoire/

L’admission est prononcée par le directeur de l’établissement après examen du dossier et un entretien avec la personne âgée et sa famille.

Dès réception du dossier d’inscription sur Via-Trajectoire, le Médecin coordonnateur, l’Infirmière coordinatrice et le directeur donnent un avis (favorable ou défavorable) concernant le dossier médical et la prise en charge. Ces avis distincts permettent de déterminer un état d’avancement du dossier.

Un CPOM  (Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens) signé entre l’ARS, le Conseil Départemental et l’EHPAD est signé afin de répondre aux toutes dernières réglementations en vigueur.

 

Tarifs / Conditions financières

Le prix de journée est fixé par arrêté du Président du Conseil Départemental, sur proposition du Conseil d’Administration.

Tarifs à compter du 1er février 2018

Hébergement :

  • chambre seule : 65,76€,
  • chambre en appartement : 63,66€,
  • chambre double : 61,65€.

Auquel il faut ajouter le tarif dépendance :

  • pour les GIR 1 & 2 = 23,46€,
  • pour les GIR 3 & 4 = 14,89€,
  • pour les GIR 5 & 6 = 6,32€.

En fonction de vos ressources et/ou de votre état de santé, vous pouvez bénéficier de :

  • l’aide personnalisée au logement (A.P.L.),
  • l’aide sociale au titre de l’hébergement,
  • l’aide personnalisée à l’autonomie (A.P.A.).

Votre logement

62 chambres sont reparties sur 4 niveaux (3 chambres doubles, 39 chambres seules et 22 chambres avec SDB commune)

Elles sont meublées, dotées d’un appel malade et d’un cabinet de toilette (douche, lavabo, W-C et armoire de toilette. 

Chaque résident est invité à personnaliser sa chambre en amenant des objets de décoration et petits meubles. L’entretien des locaux est assuré par le personnel.

 

Votre linge, vos repas

Le linge

Il est entretenu par l’établissement via un prestataire sans supplément de prix.
Le linge qui nécessite un nettoyage spécial ou un nettoyage à sec ne pourra être assuré par l’établissement.
L’étiquetage est assuré par la société de nettoyage.

Les repas

La restauration est assurée sur place par une société de restauration, les régimes sont pris en considération (sur prescription médicale).
Les familles peuvent venir partager le repas avec leurs parents en prévenant 48 heures à l’avance (sous réserve de place disponible) et sont servies dans le restaurant.

Le petit-déjeuner est servi dans les chambres à partir de 7h30.

Au restaurant sont servis :

  • le déjeuner à 12h30,
  • le goûter à 16h,
  • le dîner à 19h.

Les repas sont variés et équilibrés. Ils sont élaborés à partir d’une commission de menus à laquelle tous les membres du Conseil de la Vie Sociale sont invités à participer .

Des plats sont proposés en remplacement dans le cas où l’un de ceux qui seraient servis ne conviendrait pas.

Une salle peut être mise à disposition pour un repas de famille.

 

Les services proposés

Le courrier est relevé tous les jours ouvrables. Chaque résident dispose d’une boîte aux lettres pour la réception de son courrier.

Des intervenants coiffeur/pédicure interviennent régulièrement dans l’établissement. Les rendez-vous sont à prendre auprès du secrétariat. Ce sont des services rendus et chaque résident reste libre de choisir d’autres personnes en dehors de celles proposées. Ces prestations sont à régler directement aux prestataires. 

Le culte

Tous les mercredis à 17 h un office religieux est célébré.

1 fois par mois, une équipe du rosaire vous propose un temps de prière.

 

Les loisirs

Télévision, cartes, jeux de société sont à votre disposition. Une bibliothèque est ouverte à ceux qui aiment lire. Tous les jours à partir de 11 h, une animatrice vous propose un atelier (gym douce, exercices de mémorisation, chorale, cuisine, poterie, travaux manuels, sorties…).

D’autres spectacles et animations sont organisés régulièrement.

 

Cadre éthique et principes généraux de la qualité du service

Ce chapitre donne une vision générale de l’éthique dans laquelle se déroulent les prestations de service de la résidence du Bord de Vesle.

Charte des droits et liberté de la personne âgée dépendante

La vieillesse est une étape de l’existence pendant laquelle chacun doit pouvoir poursuivre son épanouissement.
La plupart des personnes âgées resteront autonome et lucide jusqu’au dernier moment de leur vie. L’apparition de la dépendance, quand elle survient se fait à un âge de plus en plus tardif. Cette dépendance peut être due à l’altération de fonctions physiques et/ou à l’altération de fonctions mentales.
Même dépendantes, les personnes âgées doivent continuer à exercer leurs droits, leurs devoirs et leurs libertés de citoyens.
Elles doivent aussi garder leur place dans la cité, au contact des autres générations dans le respect de leurs différences.
Cette Charte a pour objectif de reconnaître la dignité de la personne âgée devenue dépendante et de préserver ses droits.

Article 1 : Choix de vie

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie.

Article 2 : Domicile et environnement

Le lieu de vie de la personne âgée dépendante, domicile personnel ou établissement, doit être choisi par elle et adapté à ses besoins.

Article 3 : Une vie sociale malgré les handicaps

Toute personne âgée dépendante doit conserver la liberté de communiquer, de se déplacer et de participer à la vie de la société.

Article 4 : Présence et rôle des proches

Le maintien des relations familiales et des réseaux amicaux est indispensable aux personnes âgées dépendantes.

Article 5 : Patrimoine et revenus

Toute personne âgée dépendante doit pouvoir garder la maîtrise de son patrimoine et de ses revenus disponibles.

Article 6 : Valorisation de l’activité

Toute personne âgée dépendante doit être encouragée à conserver des activités.

Article 7 : Liberté de conscience et pratique religieuse

Toute personne âgée dépendante doit pouvoir participer aux activités religieuses ou philosophiques de son choix.

Article 8 : Préserver l’autonomie et prévenir

La prévention de la dépendance est une nécessité pour l’individu qui vieillit.

Article 9 : Droit aux soins

Toute personne âgée dépendante doit avoir, comme toute autre, accès aux soins qui lui sont utiles.

Article 10 : Qualification des intervenants

Les soins que requiert une personne âgée dépendante doivent être dispensés par des intervenants formés, en nombre suffisant.

Article 11 : Respect de la fin de vie

Soins et assistance doivent être procurés à la personne âgée en fin de vie et à sa famille.

Article 12 : La recherche : une priorité et un devoir

La recherche multidisciplinaire sur le vieillissement et la dépendance est une priorité.

Article 13 : Exercice des droits et protection juridique de la personne

Toute personne en situation de dépendance devrait voir protéger non seulement ses biens mais aussi sa personne.

Article 14 : L’information, meilleur moyen de lutte contre l’exclusion

L’ensemble de la population doit être informé des difficultés qu’éprouvent les personnes dépendantes.

Les principes généraux de la qualité du service reposent sur :

Une qualité relationnelle fondée sur l’amabilité, le respect, la courtoisie, la convivialité, la discrétion et la disponibilité, la continuité du service, la compétence du personnel, la formalisation d’un ensemble de projet et d’actions, la coopération et la coordination avec divers partenaires de réseaux.